Les Etats-Unis consomment deux fois plus de courant vert qu’il y a 10 ans

Le 20 mars 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le solaire se développe à grande vitesse aux USA.
Le solaire se développe à grande vitesse aux USA.
L'Oréal

Donald Trump a beau faire, les Etats-Unis ne cessent de mettre des centrales à énergies renouvelables en service. Entre 2008 et 2018, révèle une note du service de statistiques du ministère américain de l’énergie, la production d’électricité par les ENR a doublé. L’an passé, les centrales hydroélectriques, éoliennes et solaires, principalement, ont injecté près 742 térawattheures (TWh), contre 382 TWh, 10 ans plus tôt.

17,6% en 2018

Toujours en 2018, ces énergies vertes ont produit l’équivalent de 17,6% du courant consommé outre-Atlantique (contre 9,2% en 2008). En France, cette proportion a dépassé les 22% en 2018, 4 points de mieux que l’année précédente.

Bien évidemment, ce sont l’éolien et les énergies solaires (photovoltaïques et thermodynamiques) qui ont assuré l’essentiel de la croissance des énergies renouvelables électriques américaines: près de 90% de la croissance mesurée sont imputables à ces deux sources d’énergie. La puissance installée de ces deux parcs atteint 145 gigawatts (GW), contre 26 GW au début de la décennie.

neutralité carbone

Cette croissance est le résultat des politiques fédérales, mais aussi locales. Nombre d’Etats fédérés imposent désormais aux compagnies électriques de produire un niveau minimal d’électricité à partir de renouvelables. Cette tendance est d’ailleurs appelée à durer. Californie, Nouveau-Mexique et New York sont les premiers Etats à obliger leurs fournisseurs à ne proposer que du courant vert d’ici 2040 ou 2045.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus