Les espaces verts bons pour la grossesse

Le 09 septembre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les espaces verts, acteurs de prévention sanitaire?
Les espaces verts, acteurs de prévention sanitaire?

En ville, davantage de végétation est bon pour la femme enceinte et son bébé. C’est ce que démontre une étude canadienne publiée dans la revue Environmental Health Perspectives, selon laquelle le taux de verdure conditionne le poids de l’enfant à la naissance.

A priori, rien de bien nouveau: un environnement agréable est meilleur pour la santé. Et plusieurs études ont déjà montré qu’une végétation plus abondante, pendant la grossesse, favorisait des naissances en bonne santé. Mais la nouveauté de l’étude menée par l’équipe de Michael Brauer, de l’université de Colombie-Britannique à Vancouver (Canada), c’est de montrer que le facteur végétal agit par lui-même, indépendamment de la pollution.

Les chercheurs ont analysé 67.405 naissances survenues à Vancouver entre 1999 et 2002 en fonction de la couverture végétale, mesurée par satellite dans un rayon de 100 mètres autour du domicile. Dans les lieux les plus végétalisés, le poids de naissance était supérieur de 44,6 grammes à celui observé dans les endroits les plus bétonnés. Tendance similaire avec le risque de prématurité, qui s’élevait dans les lieux plus construits.

Ce phénomène demeure après prise en compte des pollutions atmosphériques et sonores, suggérant un effet propre de la végétation sur les naissances. Selon les chercheurs, des facteurs «psychosociaux et psychologiques» pourraient intervenir: plusieurs travaux ont en effet prouvé que les espaces verts favorisaient le lien social, réduisaient le stress et prévenaient les dépressions. D’autres ont même montré un effet bénéfique sur le rythme cardiaque et le niveau de cortisol, hormone du stress.

«Nous en savons beaucoup sur les effets négatifs des routes très fréquentées sur ceux qui habitent à proximité, mais le fait de démontrer qu’un choix d’urbanisation peut être bénéfique est proprement édifiant», estime Michael Brauer dans un communiqué. «Avec le coût élevé des soins de santé, accroître les espaces verts pourrait constituer une stratégie très efficace pour prévenir les maladies, tout en apportant des bénéfices écologiques», conclut-il.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus