- 

Les espaces verts anti carbone

Le 12 juillet 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les espaces urbains sont réputés être à l’origine de l’émission des deux tiers des gaz à effet de serre (GES) d’origine anthropique environ.
 
Raison pour laquelle de nombreuses villes plantent des arbres, dans l’espoir de stocker une fraction du carbone générés par leurs activités.
 
Jusqu’à présent, personne n’avait réellement évalué l’importance de ce puits de carbone urbain. C’est désormais chose faite.
 
En couplant des images prises par satellite à des observations réalisées sur le terrain, Zoe Davies a quantifié précisément les surfaces plantées de la ville de Leicester.
 
Passée la détermination des espèces, la chercheuse de l’université du Kent a estimé ensuite les quantités de carbone stockées, chaque année, par les arbres, mais aussi par les plantations des balcons ou le sacro-saint green des golfs.
 
Publié dans le Journal of Applied Ecology, le résultat des courses est impressionnant. Les sols des espaces verts de la cité des Midlands de l’est contiennent 231.000 tonnes de carbone, soit 3,16 kg de carbone par mètre carré.
De quoi faire réfléchir…


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus