Les éoliennes offshores bretonnes seront briochines

Le 14 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

 

 

Lundi, le gratin politique et administratif breton assistait à la conférence régionale de la mer et du littoral consacrée en grande partie à la planification des éoliennes marines. Concluant plus de neuf mois de concertation, le préfet de Région, Michel Cadot, a tranché parmi les deux options initialement proposées. C’est finalement dans un périmètre de 190 km², situé au nord de Saint-Brieuc, que les développeurs de parcs éoliens pourront installer jusqu’à 500 MW de capacités offshore.

 

Initialement, deux zones susceptibles d’accueillir 50 turbines chacune (de 5MW unitaire) avaient été identifiées, l’une au large de Saint-Brieuc, l’autre à quelques encablures de Saint-Malo. Mais après avis des professionnels de la pêche et quelques expertises, Saint-Brieuc a été préférée à la sous-préfecture d’Ille-et-Vilaine. Toutefois, a prévenu Michel Cadot, l’option Saint-Malo pourrait être ressortie des cartons, si la zone située au large de la préfecture des Côtes d’Armor ne retenait pas l’attention des opérateurs.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus