Les éoliennes à la peine aux USA

Le 02 septembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les éoliennes US manqueront de vent, cette année.
Les éoliennes US manqueront de vent, cette année.
VLDT

C’est un phénomène que les exploitants d’éoliennes n’avaient pas anticipé: le vent peut manquer. Et cela commence à poser quelques problèmes aux électriciens américains et à leurs actionnaires. Durant le premier semestre, indique une récente étude de l’agence de statistiques de l’énergie US (EIA), la production d’électricité par les aérogénérateurs a fortement baissé. Etonnant, alors que les capacités installées, elles, ont progressé.

Plus de machines, moins d’électrons

Avec 66.400 mégawatts de capacité, les éoliennes de l’Oncle Sam ont produit 93.900 gigawattheures, entre janvier et juillet derniers. L’an passé, durant la même période, mais avec une puissance de 60.800 MW, les turbines ont injecté 99.700 GWh. Durant le premier semestre 2014, le parc éolien US, dont la puissance était de 9% inférieure à celle d’aujourd’hui, a débité sur les réseaux 6% d’électricité de plus qu’en 2015.

Chute de régime

La technique n’y est pour rien. Le responsable, c’est le vent. Selon une étude réalisée par Vaisala, la vitesse des vents durant le semestre a chuté d’environ 20% sur la quasi-totalité du territoire des Etats-Unis. Du jamais vu depuis 40 ans. A contrario, Eole s’en est donné à cœur joie au Canada où les vents ont forci dans la proportion inverse. La situation ne devrait guère évoluer dans les prochains mois. Toujours selon le fournisseur finlandais de services météorologiques, le renforcement en cours du phénomène El Niño devrait continuer de perturber le régime des vents nord-américains. Leur vitesse devrait rester aussi basse que durant le premier semestre, estime la compagnie située à Helsinki.

Dans une note publiée il y a quelques jours, l’EIA estime que la production d’électricité verte devrait diminuer de 2,6% en 2015 par rapport à 2014. La filière éolienne n’est pas seule en cause. En raison de la grave sécheresse que subit la Californie, les barrages verront probablement leur productible baisser de 10% cette année.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus