Les entreprises allemandes plutôt contre l’abandon du nucléaire

Le 30 mars 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La grande majorité des entreprises allemandes est en faveur d’une utilisation plus longue de l’énergie nucléaire dans le pays, selon les résultats d’une enquête publiée le 28 mars à moins d’une semaine d’un sommet national sur l’énergie. La Fédération des chambres de commerce et d’industrie (DIHK) a interrogé mi-mars plus de 1.100 entreprises actives dans l’industrie, le bâtiment, le commerce et les services. «Environ 70% des entreprises jugent que l’abandon du nucléaire n’est pas raisonnable et se disent en faveur au moins d’une augmentation de la durée de vie» des centrales, a indiqué Ludwig Georg Braun, président de la fédération, lors d’une conférence de presse à Berlin. Une répartition équilibrée entre des sources d’énergie les plus nombreuses possibles est le seul moyen de contenir l’augmentation des prix, de limiter les émissions de gaz à effet de serre et d’assurer la sécurité de l’approvisionnement, a-t-il argumenté. Utiliser le nucléaire plus longtemps permettrait aussi de donner davantage de latitude aux énergies renouvelables pour devenir concurrentielles. Leur développement important ces dernières années en Allemagne a été rendu possible par d’importantes subventions qui ont été critiquées. Ludwig Georg Braun a donc appelé à «discuter sans oeillères de la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires lors du sommet sur l’énergie » prévu lundi 3 avril entre une trentaine de représentants du gouvernement, du monde économique, des consommateurs et des syndicats. La Chancelière, Angela Merkel, veut officiellement tenir le sujet à l’écart du sommet, contrairement à son ministre chargé de l’économie, Michael Glos. «Le sujet va venir obligatoirement sur la table», a commenté Ludwig Georg Braun.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus