Les énergies renouvelables plébiscitées en 2005

Le 03 août 2006 par Laure Pollez
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les énergies fossiles sont de plus en plus coûteuses, en termes financiers comme en termes environnementaux. Du coup, les énergies renouvelables ont le vent en poupe.

Elles s'imposent progressivement dans le monde entier comme alternative très opportune. Un récent rapport de l'ONG «Renewable energy policy network for the 21st century» (REN21) le confirme: l'année 2005 a été une année record pour l'investissement dans ce domaine.

Les énergies renouvelables ont capté 38 milliards de dollars d'investissement en 2005, contre 30 l'année précédente. C'est simple: le secteur pèse aujourd'hui 50 milliards de dollars, en évaluation de marché, soit le double de sa valeur en 2004. C'est le biodiesel qui a le plus profité de la manne (hausse de 85% des capacités de production) devant le solaire photovoltaïque (+55%) et l'éolien (+24%).

Et cette frénésie gagne du terrain. Les vieux pays industrialisés ne sont pas les seuls à y chercher leur salut: 16 pays font désormais partie des adeptes (notamment le Brésil, la Chine, l'Egypte, l'Inde, le Mexique, la Thaïlande et l'Ouganda). En Chine, le solaire thermique a crû de 23% l'an passé. Ce pays arrive en tête des investisseurs aux côtés de l'Allemagne (7 milliards de dollars investis en 2005), devant les Etats-Unis, l'Espagne, le Japon et l'Inde. Au total, 41 pays ont lancé des politiques en faveur des énergies renouvelables et au moins 49 se sont fixé des objectifs fermes pour l'avenir. La France a par exemple pour objectif que les énergies renouvelables fournissent 21% de son électricité en 2010 et 7% de sa consommation totale d'énergie.

Pourtant, La France reste discrète dans les tableaux de performances du rapport de REN21, si ce n'est pour la production de biodiesel. Aujourd'hui, la capacité mondiale en énergies renouvelables est de 182 gigawatts (GW) (hors hydraulique qui représente un peu plus de 800 GW). Dans ce périmètre, c'est la Chine qui compte le plus de capacités, avant l'Allemagne, ex-aequo avec les Etats-Unis, l'Espagne et l'Inde.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus