Les émissions globales de CO2 ont peu baissé durant la crise

Le 22 novembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une étude publiée le 21 novembre dans Nature Geoscience montre que les émissions globales de CO2 liées à la combustion d'énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) n’ont baissé que de 1,3 % en 2009 (par rapport à 2008), lors de la crise économique. C’est la moitié seulement de la baisse attendue.

Les émissions de CO2 se sont élevées à 30,8 milliards de tonnes en 2009 et les concentrations de CO2 ont atteint un record de 387 parties par million (ppm), indique l'étude. En cause, la forte croissance en Chine ou en Inde, où les émissions ont augmenté respectivement de 8 % et 6,2 %. Les efforts fournis par le Japon (réduction de 11,8 % des émissions de CO2) ou en Grande-Bretagne (réduction de 8,6 %) ne suffisent pas à contrebalancer le niveau mondial.

Selon les chercheurs[1], les émissions de CO2 devraient augmenter de 3 % en 2010, « si les prévisions d'une croissance économique mondiale de 4,8 % se confirment ». Depuis 2000, les émissions de carbone ont augmenté de 25 %.

A une semaine de l'ouverture de la conférence de l'ONU sur le climat à Cancun (Mexique, 29 novembre-10 décembre), ces chiffres relancent le débat sur le système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre.

L’Europe s’est dotée d’un tel système en 2003. Un récent règlement, publié le 18 novembre dernier, établit les règles relatives au calendrier, à la gestion et à d’autres aspects de la mise aux enchères des quotas.

La Chine, désormais premier émetteur mondial de CO2 devant les Etats-Unis, avec 24 % des émissions, s’apprête à mettre en place un marché de quotas de CO2 dans le cadre de son 12e plan quinquennal (2011-2015). « Les politiques et mesures revendiquées par le plan aideront peut-être alors la Chine dans le désir qu'elle éprouve de faire mûrir ses stratégies de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d'économie d'énergie, préparant ainsi sa transition vers une économie à faible émission de carbone », indiquait le quotidien China daily en octobre dernier.



[1] P. Friedlingstein, R. A. Houghton, G. Marland, J. Hackler, T. A. Boden, T. J. Conway, J. G. Canadell, M. R. Raupach, P. Ciais et C. Le Quéré

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus