Les émissions européennes de gaz à effet de serre dérapent

Le 26 octobre 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les émissions ont augmenté de 24 Mt entre 2016 et 2017.
Les émissions ont augmenté de 24 Mt entre 2016 et 2017.

Mauvaise nouvelle. A quelques semaines de l’ouverture du sommet Climat annuel (la COP 24), l’Union européenne affiche un mauvais bilan annuel. Le troisième en trois ans.


Entre 2016 et 2017, les émissions communautaires de gaz à effet de serre ont progressé de 0,6%, principalement à cause de la production d’énergie et de l’industrie, indique un rapport de l’Agence européenne de l’environnement (AEE), paru ce 26 octobre.

24 millions de tonnes

L’an passé, les 28 Etats membres ont émis 4,3 milliards de tonnes de GES: 24 millions de plus qu’en 2016. Et encore: ce dernier chiffre ne prend pas en compte les émissions imputables au transport aérien international. C’est la troisième fois depuis 2015 que le bloc européen ne parvient plus à réduire ses émissions de GES.

le bon côté des déchets
La production d’énergie, de chaleur en particulier, est la principale responsable de ce coup de carbone (+20 millions de tonnes équivalent CO2). L’hiver 2016-2017 a été frais. A noter aussi l’accroissement des émissions du secteur de l’industrie (+4,7 Mt éqCO2) et de l’agriculture (+1,7 Mt éqCO2). Mais aussi la décrue carbonique du secteur de la gestion des déchets (-2,5 Mt éqCO2).
Ces mauvais chiffres n’inquiètent pas l’AEE. L’institution basée à Copenhague souligne que l’UE a réduit de près de 22% ses émissions carbonées entre 1990 et 2017. Soit 2% de mieux que l’objectif fixé pour 2020.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus