Les émissions de mercure devraient augmenter d’ici 2050

Le 30 mars 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les émissions mondiales de mercure devraient continuer à croître d’ici 2050, d’après les résultats de la première étude prospective réalisée sur ce polluant de l’air, publiée dans Environmental Science & Technology (1).

L’équipe de David Streets du laboratoire national d’Argonne (Etats-Unis) et de l’université de Tsinghua (Chine) a établi des prévisions d’émission de mercure d’origine anthropique à l’horizon 2050 en s’appuyant sur 4 scénarios de de développement socio-économique et technologiques différents, établis par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec).

D’après leurs calculs, la variation des quantités d’émissions globales de mercure entre 2006 et 2050 est estimée entre -4% et +96%. Cette hausse résulterait principalement de la multiplication des centrales à charbon dans les pays émergents, notamment en Asie. A l’heure actuelle, près de 18% des émissions totales de mercure sont déjà générées par les centrales à charbon, mais cette proportion pourrait s’accroître. Si le contrôle des émissions par les technologies existantes (désulfuration des gaz de fumée) présente une efficacité limitée, des technologies innovantes telles que l’injection de charbon actif offriraient de meilleures perspectives, indiquent les chercheurs.
La publication de cette étude survient peu de temps après l’ouverture, le 20 février dernier, de négociations en vue d’élaborer un traité international limitant la pollution au mercure par 140 pays sous l’égide du programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue) (2).

(1) «Projections of Global Mercury Emissions in 2050», David Streets et al., Environmental Science & Technology (publication en ligne, 4 mars 2009)
(2) Dans le JDLE «Vers un traité international sur la pollution au mercure»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus