Les effets de l’agent orange seront évalués

Le 17 septembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon une dépêche AFP du 10 septembre, des experts américains et vietnamiens vont étudier les effets de l'agent orange, un défoliant utilisé pendant la guerre du Vietnam, sur les personnes vivant ou ayant vécu à proximité des anciennes bases aériennes américaines où le produit était stocké. «L'objectif du groupe est d'éviter l'exposition de personnes vivant près des anciennes bases et de proposer des moyens d'aider les personnes qui ont été exposées dans le passé», a déclaré Le Ke Son, coprésident de la Commission consultative conjointe (JAC) américano-vietnamienne.

L'agent orange a été utilisé de 1961 à 1971 par les forces américaines. Selon les associations de victimes, ce produit, susceptible de provoquer des cancers, la cécité, des maladies de peau et des malformations physiques, a touché directement ou indirectement de 2 à 4 millions de personnes.

Les Etats-Unis ont toujours argué de l'absence de données reconnues internationalement sur les effets de l'agent orange. Le 2 mars 2009, la Cour suprême des Etats-Unis avait rejeté la demande de Vietnamiens et de vétérans américains pour la réouverture de deux actions en justice contre plusieurs industriels de la chimie concernant l’usage de l’agent orange pendant la guerre du Vietnam (1).

(1) Dans le JDLE «Agent orange: l’affaire est close pour la Cour suprême»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus