Les écologistes participeront-ils au gouvernement Valls?

Le 01 avril 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Cécile Duflot et Pascal Canfin ne participeront pas au nouveau gouvernement
Cécile Duflot et Pascal Canfin ne participeront pas au nouveau gouvernement

Une fois encore, les écologistes se sont posé la question de quitter, ou non, le gouvernement. Mais cette fois-ci, la balance penche dans le sens d’une rupture.

Duflot et Canfin démissionnent

 

Peu après l’annonce par François Hollande, le 31 mars à 20h, de la nomination du nouveau Premier ministre Manuel Valls, les ministres écologistes Cécile Duflot (logement et égalité des territoires) et Pascal Canfin (développement) ont affirmé, dans un communiqué, qu’ils ne «participeraient pas à ce nouveau gouvernement».

 

Ils soulignent «la lourde sanction» infligée au gouvernement par les électeurs, et «la distance prise par la majorité actuelle vis-à-vis de son pacte fondateur», sans oublier «le peu d’allant écologique et social de la politique conduite». Lors de son allocution télévisée, le président Hollande n’a pas cité une seule fois la transition écologique, qu’il avait pourtant ciblée comme priorité lors de son arrivée à l’Elysée.

 

Alors que Cécile Duflot s’était vivement opposée à Manuel Valls lors de l’affaire de la jeune Leonarda, en octobre dernier, le communiqué précise qu’il ne s’agit pas «d’une question de personne mais bien d’orientation politique».

 

La ministre du logement s’était vu proposer un poste de numéro 2 du gouvernement, a précisé Pascal Canfin, ce 1er avril au matin sur les ondes de France Inter.

 

Réponse d’EELV lors du conseil fédéral

 

Forts d’un bon score réalisé aux municipales (11,8% des voix), ayant obtenu pour la première fois une mairie de plus de 150.000 habitants (Eric Piolle à Grenoble), les écologistes ont décidé de prendre leurs distances avec le gouvernement, pour préparer les élections européennes en mai. Dans un communiqué publié ce 1er avril, la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-les Verts Emmanuelle Cosse affirme que «le président Hollande n’a pas entendu le message des électeurs». Lui-même et le Premier ministre «n’ont donné aucun signal indiquant qu’ils souhaitaient mettre l’écologie au cœur des politiques publiques», poursuit-elle, demandant une clarification au nouveau Premier ministre. En conclusion, EELV décidera lors de son conseil fédéral, prévu les 5 et 6 avril, s’il apporte son soutien au gouvernement lors du vote de confiance.

En attendant, les négociations vont bon train, les rumeurs aussi. Manuel Valls a reçu à Matignon, ce 1er avril au matin, une délégation écologiste comprenant Emmanuelle Cosse, le chef de file des sénateurs EELV Jean-Vincent Placé ainsi que les co-présidents du groupe à l’Assemblée, Jean-François de Rugy et Barbara Pompili. Le poste de ministre de l’écologie leur aurait été proposé.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus