Les écocartes au service des PME

Le 07 mars 2005 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ecomap
ecomap

Créé en Belgique en 1996 par Heinz Werner Engel, le système des écocartes a pour objectif d’aider les petites entreprises à améliorer la gestion et la communication de leur performance environnementale.

«La boîte à outils de l'éco-management pour PME s'agrandit mais pas mal de ces outils sont perçus comme étant trop lourds et complexes par les petites PME et artisans. Ils sont perçus comme une menace accrue de bureaucratisation.» C'est à partir de ce constat qu'Heinz Werner Engel a eu l'idée d'inventer les écocartes, outil simple et participatif pour aider les PME à améliorer leur système de gestion environnementale.

L'originalité des écocartes réside dans l'architecture du système qui s'attache aux bonnes pratiques et pas uniquement aux spécifications techniques d'une norme (Iso 14001 ou Emas). Concrètement, chaque écocarte se présente sous forme de questionnaire. Une première série de questions permet d'évaluer la gestion environnementale de l'entreprise par rapport aux exigences des normes en vigueur; d'autres permettent de mettre en avant les bonnes pratiques de l'entreprise étudiée. Le système des écocartes essaie de prendre en compte des niveaux de formation très différents et parfois faibles, et la prédominance d'une culture visuelle non-écrite. Ainsi, selon Heinz Werner Engel, «si vous réunissez et questionnez les travailleurs d'un atelier et faites appel à leur savoir-faire, intuitions et expérience, ils peuvent vous donner immédiatement l'image de votre gestion environnementale.» C'est pourquoi le guide d'éco-mapping conseille d'interviewer le personnel de l'entreprise à différents niveaux: responsable environnement, responsable ISO 14001, responsable qualité-sécurité-hygiène, responsable de la production, direction, techniciens, manutentionnaires et ouvriers. Au terme de la démarche, les résultats obtenus doivent servir à visualiser graphiquement la progression environnementale. Les écocartes s'apparentent ainsi à une «photo polaroïd» de la gestion environnementale, tandis que l'étude scientifique en est l'image haute résolution.

L'Agence régionale pour l'environnement (Arpe) de Midi-Pyrénées mène actuellement une expérience pilote d'accompagnement de très petites entreprises (TPE) pour la mise en place d'un système de management environnemental (SME) sur la base d'écocartes. 9 entreprises du secteur agro-alimentaire (conserverie, charcutier, hôtel-restaurant, fromager…) se sont ainsi portées volontaires pour bénéficier des conseils et du suivi de l'Arpe, l'objectif final étant d'obtenir la certification ISO 14001. Le coût de l'opération est minime et réside essentiellement dans le temps passé par les entrepreneurs pour acquérir la méthode. En association avec l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), l'Agence de l'eau et le Conseil régional, l'Arpe assure gratuitement l'accompagnement et la formation des salariés. «Même pour de très petites entreprises, la certification environnementale est un bon moyen de se démarquer de la concurrence et de se faire connaître», explique Mathilde Angeleri, responsable du management environnemental pour les TPE à l'Arpe.

De son côté, l'association nationale Orée a développé un guide de management environnemental à destination des zones d'activités, qui préconise, entre autres, l'utilisation des éco-cartes. Ce dispositif permet aux gestionnaires de zones d'activités d'effectuer un diagnostic visuel des performances environnementales de la zone. « Tout le défi consiste à récupérer l'information des différentes entreprises qui sont sur la zone et qui, souvent, communiquent très peu entre elles», souligne Dimitri Coulon, responsable du projet au sein d'Orée.



Enfin, de grandes entreprises, comme Aéroport de Paris (ADP), se lancent dans la promotion des écocartes auprès de leurs partenaires ou sous-traitants. Ainsi, Laurine Feinberg, responsable du département de management environnemental chez ADP, explique qu'ADP a choisi le système des écocartes car "c'est un outil simple et rapide qui permet à nos partenaires de se lancer facilement dans une démarche d'amélioration environnementale".




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus