Les «éco-catalyseurs», à l’interface entre écologie et chimie

Le vendredi 18 novembre 2016 à 16h 36 par Romain Loury
Claude Grison
Claude Grison
Thibaut Vergoz_CNRS

Issus de la réhabilitation de sols miniers par les plantes, les «éco-catalyseurs» pourraient révolutionner la chimie industrielle. Pionnière du sujet, la chercheuse montpelliéraine Claude Grison s’est vue décerner fin septembre le prix scientifique François Sommer Homme Nature 2016[i].



[i] Créée en 1964, la Fondation François Sommer pour la chasse et la nature, du nom d’un industriel passionné par ces sujets, agit en faveur de la biodiversité, «selon une approche où l’homme est acteur et non spectateur de la nature». Décerné pour la première fois en 2014, le prix François Homme Nature, doté d’une somme de 50.000 euros, distingue les travaux innovants en matière de relation entre l’homme et la nature

 

Extrait : Réhabiliter les sols contaminés, repenser la chimie industrielle: c’est à cette double tâche que la chercheuse Claude Grison, qui dirige le Laboratoire de chimie bio-inspirée et innovations écologiques (ChimEco, CNRS/université...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus