Les eaux souterraines se réchauffent aussi

Le 14 novembre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des rivières alimentent des nappes et réciproquement.
Des rivières alimentent des nappes et réciproquement.
USGS

Les hydrogéologues s’en doutaient. Les faits sont maintenant avérés. Il y a bien un transfert d’énergie entre l’atmosphère et les nappes d’eau souterraine. Dit autrement, le réchauffement climatique réchauffe aussi les nappes phréatiques.

La découverte est le fruit d’une collaboration menée entre des chercheurs de l’institut de technologie de Karlsruhe (Allemagne), de l’école polytechnique de Zurich (Suisse) et de l’université du Nouveau Brunswick (Canada).

Les scientifiques ont comparé l’évolution de la température de l’eau de 4 aquifères peu profonds à la température moyenne régnant au niveau du sol. Une comparaison réalisée sur une période de 30 ans. Résultat: il y a bien une corrélation entre le réchauffement des températures de l’air et de l’eau.

un suivi permanent des températures?

«On se doutait que ce phénomène puisse se produire, confirme Yvan Caballero hydrogéologue au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Mais c’est la première fois qu’il est mis en évidence par une étude scientifique.»

Ce réchauffement est-il problématique? Probablement pas à court terme. «Le transfert d’énergie se fait lentement. Et pour le moment, il n’affecte que des nappes peu profondes situées sous des terrains relativement perméables.» Les nappes captives n’ont probablement pas grand-chose à craindre.

Qu’en est-il de la faune vivant dans les eaux souterraines? Personne n’en sait trop rien. Quant à une possible évolution de la qualité de l’eau destinée à l’alimentation humaine, tout risque semble écarté. «L’eau du robinet, qui a souvent été stockée dans des châteaux d’eau, est bien plus chaude que dans sa nappe originelle.»

Pour autant, le BRGM vient de proposer à l’Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) et à la direction de l’eau du ministère de l’écologie de suivre désormais l’évolution des températures de nappes. On ne sait jamais.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus