ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article sur WikioPartager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedinPartager cette page sous TwitterS'abonner au flux RSS du JDLE

Les députés anglais commandent un audit environnemental en Arctique

Le 13 janvier 2012 par Geneviève De Lacour

Les députés de la chambre des Communes ont demandé qu’une enquête soit menée sur l’exploitation pétrolière et gazière en Arctique et la manière de protéger cette zone devenue plus facilement accessible avec la fonte des glaces.

Le Comité d’audit environnemental va se pencher sur la manière dont les changements climatiques vont favoriser l’accès aux ressources de l’Arctique. Selon le communiqué, daté du 8 janvier, les députés espèrent collecter des informations sur la manière dont la Grande-Bretagne pourrait faciliter la protection de ce milieu fragile.

L’exploitation des ressources du sous-sol de la région par les 5* pays riverains est controversée. D’autant qu’à partir du printemps 2012, et ce jusqu’à fin 2014, ces pays pourront déposer des demandes d’autorisation d’exploitation. Les défenseurs de l’environnement craignent que de futures opérations de forage n’endommagent ce milieu qui subit de plein fouet les conséquences du réchauffement climatique.

Etrange, quand on pense que la Grande-Bretagne ne fait pas partie des pays riverains et n’a donc aucun droit légal sur cette zone. La Royal Society, l’académie des sciences britannique, fut la première à s’intéresser de près à la géo-ingénierie. Aurait-elle envie de tester quelques solutions radicales et innovantes pour limiter le réchauffement climatique qui est beaucoup plus rapide en Arctique que partout ailleurs sur la planète?

* Russie, Etats-Unis, Danemark (via le Groenland), Norvège et Canada.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor