Les déplacements périurbains se stabilisent en Ile-de-France

Le 21 mars 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Hormis pour réjoindre le lieu de travail, les déplacements sont à la baisse
Hormis pour réjoindre le lieu de travail, les déplacements sont à la baisse

Après avoir fortement augmenté depuis les années 1960, les déplacements périurbains se stabilisent, révèle une étude de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France (IAU-IDF). Ce qui devrait réduire la consommation d’énergie et d’espace dans ces petites communes.

Le périurbain va-t-il cesser son incessante croissance? L’étude de l’IAU-IDF semble le confirmer. Après leur explosion démographique, entre les années 1960 et 1980, ces zones atteignent désormais une maturité où le rapport au territoire s’avère «plus ancré», selon les auteurs Mireille Bouleau et Lucile Mettetal. Le modèle «centre-périphérie» appartient désormais au passé. Les habitants du périurbain sont satisfaits des ressources trouvées à proximité, favorisant largement les petits commerces.

 

La place de la voiture régresse

Les déplacements pour rejoindre le travail restent en moyenne deux fois plus longs que dans le reste de l’Ile-de-France (16 kilomètres). Mais la distance moyenne parcourue, toutes activités confondues (accompagnements, loisirs, études, etc.) s’est réduite en 10 ans, signe d’un ancrage local affirmé.

Par ailleurs, la vitesse moyenne d’un déplacement diminue, pour la première fois depuis les années 1970. Nouvelles limitations de vitesse, zones 30, voies de bus et pistes cyclables ont réduit la vitesse de circulation des véhicules particuliers, nombreux en zone périurbaine.

Si l’usage de l’automobile est stable dans ces communes rurales -contrairement à Paris et à la petite couronne où il régresse-, des changements apparaissent là aussi. Par exemple, la part de la voiture est en légère baisse pour les déplacements domicile-travail (73% en 2010 contre 76% en 2001), au profit de la marche à pied! Les auteurs notent que les habitants optimisent leur consommation de carburant en choisissant des véhicules plus économes, et en diminuant leurs activités au profit de loisirs domestiques.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus