Les démocrates US présentent leur Green New Deal

Le 08 février 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Alexandria Ocasio-Cortez et Ed Markey présentent le Green New Deal.
Alexandria Ocasio-Cortez et Ed Markey présentent le Green New Deal.
DR

 

Une soixantaine de députés américains soutiennent ce programme de transition écologique.

 

Moins de deux ans avant la campagne présidentielle, la frange écolo du parti démocrate américain présente son programme de transition écologique. Jeudi 7 février, la députée de New York Alexandria Ocasio-Cortez (AOC) a rendu publiques les principales mesures contenues dans son projet de Green New Deal (GND), vaste programme concocté avec le sénateur Ed Markey, père du projet (avorté) de taxe carbone américaine.

neutralité carbone

En une quinzaine de pages, la résolution que devront voter les parlementaires américains fixe les grands objectifs d’une nouvelle politique climatique fédérale. A commencer par le but ultime: atteindre la neutralité carbone vers 2050, à l’image de ce que propose désormais le gouvernement français.

Pour y parvenir, rien que de très classique: durcissement des normes énergétiques des logements, programme de rénovation des bâtiments. Pour satisfaire les besoins en électricité, AOC et Ed Markey proposent de ne plus avoir recours qu’à des énergies propres et décarbonées, dont le nucléaire ne semble pas exclu.

nourriture et une eau saines

L’agriculture n’est pas oubliée. Les deux parlementaires militent pour le développement d’une agriculture familiale et pour la construction d’un système alimentaire plus durable qui permettent à chacun d’accéder à une nourriture et à une eau saines.

Côté déplacement, les deux parents du GND promettent de développer la production de voitures propres, de multiplier les bornes de recharge, d’améliorer le service rendu par les transports collectifs et de construire des lignes de train à grande vitesse.

La neutralisation des émissions restantes passera par l’accroissement des surfaces forestières.

Soutenu par une soixantaine de députés, le GND n’a aucune chance d’être adopté par le Sénat, contrôlé par le parti républicain. Cela n’empêche pas la plupart des candidats à la candidature démocrate à la prochaine présidentielle de reprendre à leur compte ces propositions.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus