Les croisières veulent maîtriser leurs eaux usées

Le 30 mars 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un communiqué du 14 mars, le Conseil international des compagnies de croisières (dont l’acronyme anglais est ICCL) a annoncé vouloir développer une carte qui intègre des zones maritimes sensibles où il sera interdit de déverser les eaux usées. Les récifs de corail, les zones de volcans sous-marins éteints, de croissance des crustacés, etc. seraient désormais évités. Par ailleurs, les sociétés de croisière devraient continuer à améliorer leur système de purification des eaux usées, en travaillant notamment avec le programme de vérification technologique de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) américaine. Ces initiatives sont réalisées en partenariat avec l’ONG américaine Conservation international.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus