Les coûts cachés du charbon américain

Le 17 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Spécialiste de l’internalisation des coûts sanitaires et environnementaux de la production d’énergie, Paul Epstein s’est intéressé au charbon. Un combustible de choix puisqu’il est à l’origine de 45% de l’électricité états-unienne.

 

Dans une étude à paraître dans Les Annales de l’académie des sciences de New York, le professeur à l’école de médecine de l’université d’Harvard évalue à 345 milliards de dollars (254,32 milliards d’euros) par an les coûts «cachés» de la combustion du coke, de l’anthracite et autre lignite.

 

Pour parvenir à un tel résultat, Paul Epstein a intégré les coûts sanitaires (traitement des cancers dans les régions minières et chez les riverains des centrales thermiques à flammes), dégâts environnementaux de l’industrie minière et baisse de l’activité touristique dans les régions où l’on pratique le dynamitage des montagnes pour faciliter l’extraction du précieux minerai.

 

Si tous ces coûts étaient répercutés, le kilowattheure moyen coûterait environ 0,28$, contre 0,10 actuellement (0,2€ contre 0,07).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus