Les corvidés, vecteurs de maladies à prion?

Le 25 octobre 2012 par Romain Loury
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Menace sur la ville.
Menace sur la ville.

Les corneilles pourraient véhiculer les protéines prions dans leur estomac, après les avoir absorbées sur des charognes affectées, selon une étude américaine publiée dans la revue PLoS ONE. «Les mécanismes d’extension des encéphalopathies spongiformes transmissibles [EST] demeurent peu connus», rappellent Kurt VerCauteren, du National Wildlife Research Center de Fort Collins (Colorado), et ses collègues.

Comme le paludisme et d’autres maladies infectieuses, les EST pourraient se répandre via des animaux vecteurs, qui en accroîtraient la portée géographique. Parmi eux, la corneille d’Amérique, oiseau migrateur qui se nourrit entre autres de carcasses animales, notamment de cervidés. Or certains d’entre eux, tels que le cerf de Virginie, le cerf mulet, le cerf élaphe et l’élan, sont touchés par une EST appelée «maladie débilitante chronique», cousine de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) et de la tremblante du mouton.

S’il reste à démontrer la réalité d’un rôle vecteur dans la nature, les chercheurs montrent déjà que le prion résiste bien à l’estomac des corvidés. Principe de leur étude: ils ont fait ingérer à 20 corneilles des cerveaux de souris atteintes de tremblante, ont récupéré leurs excréments 4 heures plus tard, dont ils ont injecté un extrait à d’autres souris.

Résultat: les 84 souris ont développé la tremblante, contre aucune dans le groupe contrôle, dans lequel ce sont des cerveaux de souris saines qui ont initialement été utilisés. «Notre étude démontre de manière claire que le prion analysé peut résister à un passage dans le système digestif des corneilles», commentent les chercheurs.

Reste à voir si les prions gardent leur potentiel infectieux après un temps plus long dans l’estomac, et quel est le temps de survie dans les selles, après excrétion. Et surtout, savoir si les corvidés sont eux-mêmes susceptibles de développer des EST.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus