Les conditions de travail devront s’adapter aux seniors

Le 05 novembre 2007 par Diana Semaska
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
travail seniors
travail seniors

Avec l’allongement de l’espérance de vie et de la durée de cotisations pour la retraite, le nombre des travailleurs de plus de 50 ans, dits «seniors», tend à augmenter. Un vieillissement de la population au travail, qui n’est pas encore totalement pris en compte par les employeurs.

«Le nombre de seniors au travail continue d'augmenter, et les entreprises n'ont pas le choix: elles devront adapter leurs conditions de travail», affirme Jean-Pierre Meyer, responsable de l'équipe dévolue aux relations entre âge, santé et travail à l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Des seniors qui ne sont pas vraiment favorisés. «Les employeurs ne sont pas forcément mécontents des seniors. Pourtant, les licenciements pour inaptitude se développent beaucoup chez les plus de 57 ans, de façon consensuelle entre le patron et le médecin du travail», remarque Serge Volkoff, directeur du Centre de recherche et d'études sur l'âge et les populations au travail (Creapt).

«Difficultés d'apprentissage», «trop précautionneux», «moins aptes à s'adapter aux nouvelles technologies»… les raisons invoquées pour ne pas employer de seniors sont variées. Or, le «calendrier» des dégradations physiques ou psychiques diffère sensiblement d'une personne et d'un trouble à l'autre. «Les recherches sur le vieillissement humain comparent généralement les ‘jeunes' aux ‘vieux', sans les intermédiaires. Or, l'évolution de la santé est beaucoup plus nuancée et diversifiée» explique Serge Volkoff.

C'est ainsi que d'après des études menées par le Creapt, l'hypertension artérielle semble plus fréquente quand l'âge s'élève, mais elle est aussi plus tardive chez les femmes que chez les hommes, et plus nette pour les employés et ouvriers que pour les cadres. L'irritabilité, elle, diminuerait avec l'âge contrairement à la dépression, aux sentiments de solitude et de lassitude.

Les conditions de travail vécues antérieurement jouent également sur l'état de santé des travailleurs des années plus tard. «Le fait d'avoir des horaires décalés engendre des troubles du sommeil qui sont pratiquement égaux chez les anciens postés de 50 ans que chez les actuels», selon un document (1) du Creapt.

L'expression même des effets du vieillissement peut se traduire au travail: le port de charges lourdes par exemple va renforcer les risques de douleurs et de limitations articulaires. Et si les troubles auditifs sont plus fréquents avec l'âge, ils sont aussi fonction de la durée d'exposition aux nuisances sonores au travail. Améliorer les environnements sonores apparaîtrait alors comme une compensation aux conséquences du vieillissement.

«Le vieillissement a provoqué un clash dans les entreprises», résume Jean-Pierre Meyer. «Il faudrait faire concorder les conditions de travail aux capacités humaines, puisque la population va vieillir inexorablement». Une des études en cours dans ce laboratoire étudie l'évolution des capacités de maintien de l'équilibre et de l'activité des muscles des individus selon les tranches d'âge, au travers de tests d'effort.

Malgré le succès du plan concerté lancé en 2006 sur l'emploi des seniors, «le taux d'emploi des seniors en France est à peu près le même qu'à l'époque où on a décidé qu'il devait augmenter», commente Serge Volkoff. La réforme Fillon, qui prévoit un allongement de la durée de cotisation entre 2008 et 2012, serait positive au sens où elle permettrait de «soulager les budgets sociaux et éviterait de payer des pensions d'invalidité ou des préretraites, selon Serge Volkoff. Encore faut-il que les gens aient envie de travailler jusqu'à 65 ans…». Un pari incertain puisque selon l'enquête européenne Share (Survey of health, ageing and retirement in Europe), menée en 2004 par l'Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes), 57% des Français de 50 à 59 ans veulent partir à la retraite le plus tôt possible, alors que ce ne serait le cas que de 31% des Néerlandais.

(1) «Efficace à tout âge?»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus