Les compagnies aériennes veulent réduire leurs émissions de CO2

Le 12 juin 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Au cours de l’Assemblée générale annuelle de l'IATA (Association internationale du transport aérien) qui s’est tenue le 8 juin dernier, Giocanni Bisignani, son directeur général, a annoncé la volonté des principales compagnies aériennes de mettre un terme à la croissance de leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Le secteur aérien s’est fixé trois objectifs: atteindre une croissance neutre en carbone à partir de 2020 (c’est-à-dire une augmentation du trafic aérien sans augmentation des émissions de GES), améliorer de 1,5% chaque année l’efficacité énergétique entre 2009 et 2020, et réduire de 50% les émissions de CO2 d’ici 2050. Fin 2009, les émissions devraient déjà avoir baissé de 7%, dont 5% seraient dus à la récession économique et 2% directement liés à une stratégie efficace de réduction, estime l’IATA. A ces objectifs s’ajoutent celui de l’utilisation de 10% de carburants de substitution au pétrole d’ici 2017, annoncé il y a deux ans.
Pour atteindre ces objectifs, l’IATA demande «des mesures économiques positives» de la part des différents gouvernements et souhaite que le secteur de l’aviation soit intégré dans le texte qui succèdera au protocole de Kyoto. «Les gouvernements doivent nous donner l'accès aux crédits dans les marchés du carbone», estime Giocanni Bisignani. L’association souhaite également que l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) définisse des normes contraignantes d’émissions de CO2 pour les constructeurs afin que les nouveaux avions présentent des technologies plus performantes en la matière.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus