Les collectivités locales au cœur du futur énergétique

Le 06 juillet 2006 par Enerpress
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La France peut se fixer un objectif de 50% de couverture de ses besoins en chauffage par énergies renouvelables locales d’ici une génération, préconise un rapport des sénateurs UMP Claude Belot et Jean-Marc Juilhard publié mercredi 5 juillet. Intitulé «Energies renouvelables et développement local», il souligne qu’avec 35% de la consommation, le chauffage constitue «le premier poste énergétique en France». Considérant que les besoins de chaleur sont couverts à 80% par des énergies fossiles, les rapporteurs estiment qu’«avec une forte volonté politique, la France peut se fixer l’objectif de 50% de ses besoins thermiques à partir d’énergies renouvelables d’ici une génération». Leur principale recommandation porte sur la construction de réseaux de chaleur alimentés par des énergies locales (biomasse, déchets, géothermie), ce qui relève essentiellement des pouvoirs publics locaux Avec ce rapport, les sénateurs veulent avant tout montrer aux collectivités territoriales qu'elles sont les maîtres d’œuvre indispensables de la construction du futur énergétique.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus