Les collectivités invitées à faciliter le covoiturage de courte distance

Le 15 septembre 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'Ademe invite les collectivités à déployer des équipements dédiés au covoiturage
L'Ademe invite les collectivités à déployer des équipements dédiés au covoiturage

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a présenté, le 14 septembre, un guide pratique incitant les collectivités locales à mettre en place une politique de covoiturage sur les courtes distances.

 

Moins répandu que sur les longs trajets, ce covoiturage n’en est pas moins bénéfique pour l’environnement. Une évaluation menée autour de 620.000 habitants de l’agglomération du Grand Lyon[1] a montré qu’il permettait d’éviter l’émission de 1.250 tonnes équivalent CO2 par an, de 3.710 kg par an d’oxydes d’azote (NOX), de 935 kg/an de composés organiques volatiles (COV), de 230 kg/an de PM2,5 et de 280 kg/an de PM10, selon l’Agence.

Dans cet opus de 114 pages, l’Ademe adresse 4 recommandations aux collectivités: mettre en place une plate-forme de mise en relation de taille suffisante, créer des infrastructures favorisant ce covoiturage comme des parkings dédiés, sensibiliser les publics et assurer un suivi et une évaluation des politiques mises en œuvre. «Il est nécessaire d’agir sur les 4 piliers à la fois et cela à l’échelle de l’agglomération comme de la région», a détaillé Johan Ransquin, chef du service Transports et mobilité à l’Ademe, lors d’une conférence de presse.

 



[1] Pour les trajets domicile-travail et domicile-étude

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus