Les coalitions de négociations

Le 11 décembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Un jeu subtil de pouvoirs et de contre-pouvoirs.
Un jeu subtil de pouvoirs et de contre-pouvoirs.

Qui vote pour qui et pourquoi ?

Selon leurs intérêts spécifiques, les parties à la négociation se regroupent par affinité, au sein de coalitions de négociation. Les principales sont :

 

  • le G77 (regroupant 134 pays en développement et émergents, dont la Chine),
  • les Basic (Brésil, Afrique du Sud, Inde, Chine),
  • le groupe arabe (compte 21 pays, souvent associé au G77),
  • l’Alba (l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique regroupe 11 pays d’Amérique latine et des Caraïbes),
  • l’Ailac (l’Association des Etats indépendants d'Amérique latine et des Caraïbes regroupe 18 pays d’Amérique latine et des Caraïbes moins radicaux que ceux de l’Alba),
  • l’Aosis (l’Alliance des petits Etats insulaires, très concernée par les questions d’adaptation),
  • le groupe Afrique (54 pays du continent),
  • le groupe des pays les moins avancés (48 Etats, dont 34 africains),
  • la coalition des Etats à forêts tropicales (40 pays d’Afrique, d’Asie),
  • le groupe des pays en développement homodoxes (coalition de 24 Etats ayant la même vision et membres aussi du G77),
  • le groupe de l’ombrelle (rassemble habituellement Australie, Canada, Etats-Unis, Norvège, Russie, Islande, Japon, Nouvelle-Zélande, Ukraine),
  • les pays qui pensent pareil (regroupe une trentaine de pays en développement, dont l'Algérie, la Chine, le Pakistan),
  • le groupe de l’intégrité environnementale (constitué de la Suisse, du Mexique, de la Corée du Sud, de Monaco et du Liechtenstein),
  • sans oublier la coalitition pour une haute ambition (Etats-Unis, Union européenne et 79 pays en développement) qui a volé en éclat le 9 décembre.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus