Les Chinois tentent d’acheter l’Islande

Le 05 septembre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un riche promoteur immobilier chinois souhaite acheter un vaste terrain dans le nord-est de l'Islande pour un projet touristique.

Reykjavik a rappelé mardi 30 août qu'une dérogation à la loi interdisant la vente de terres aux étrangers devait encore lui être octroyée. «Aux termes de la loi islandaise, l'achat que souhaite faire Huang Nubo n'est pas légal», a expliqué le ministre islandais de l'intérieur Ögmundur Jonasson en rappelant qu'aucun terrain en Islande ne pouvait être vendu à un étranger sans obtention préalable d'une dérogation. Il faut pour cela adresser une demande par lettre au ministère de l'intérieur or, «nous n'avons pas reçu de telle lettre», a assuré Ögmundur Jonasson.

 
Selon le Financial Times, Huang Nubo, ancien responsable gouvernemental chinois, a signé un protocole de vente pour une superficie de 300 kilomètres carrés sur le territoire islandais où il entend faire construire un centre touristique d'un coût de 100 millions de dollars (soit environ 70 millions d ‘euros) qui comprendrait un parcours de golf.
 
«Grimsstadir a Fjöllum est un terrain (...) partiellement détenu par l'Etat. Il n'est pas à vendre simplement parce qu'un prix élevé est proposé», a lancé le ministre de l’intérieur sans préciser le montant offert pour la transaction. «Si nous devions recevoir une lettre de Huang Nubo concernant l'éventuel achat de Grimsstadir a Fjöllum, nous examinerions attentivement cette demande», a encore affirmé le ministre islandais, soulignant qu'il faudrait prendre en compte les ressources naturelles, comme l'eau, dont regorge ce terrain.
 
«Il n'est passé inaperçu aux yeux de personne que les Chinois achètent des terres aux quatre coins de la planète», a souligné Ögmundur Jonasson, assurant que les autorités islandaises «ne prenaient pas leurs décisions sur des bases ethniques lorsque des acheteurs étrangers sont impliqués».
Huang Nubo occupe le 161e rang des plus grandes fortunes mondiales, selon le classement 2010 du magazine Forbes. Sa société, le groupe Zhongkun, possède des infrastructures touristiques en Chine et dans le monde entier. Il a auparavant occupé des postes au ministère de la construction chinois ainsi qu'au département central de la propagande, a indiqué le Financial Times.
 
Le promoteur a signé un pré-accord de vente avec des propriétaires terriens dont le gouvernement islandais, accord qui doit désormais être approuvé par Pékin et Reykjavik, a rapporté le 29 août dernier le site Internet Iceland Review Online.
 
Placée sur la route entre l'Europe et l'Arctique, l'Islande est de plus en plus considérée comme stratégique d’un point de vue géographique, la fonte des glaces ouvrant de nouvelles voies maritimes polaires et rendant les ressources minérales de cette région plus accessibles.
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus