Les chaussettes Kindy voient la vie en vert

Le 01 août 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Des chaussettes à base de bouteilles et de jeans usagés
Des chaussettes à base de bouteilles et de jeans usagés

Racheté il y a deux ans après une liquidation judiciaire, le groupe français basé à Moliens (Oise) lance une nouvelle gamme de chaussettes écolos, fabriquées à partir de fil recyclé.

Recyclées et made in Hauts-de-France. C’est la nouvelle formule testée par le fabricant de chaussettes, à partir de la rentrée, dans les magasins Intermarché. Le groupe tricotera à l’usine de Moliens des fils recyclés issus de bouteilles en plastique et de jeans usagés livrés par une filature de Tourcoing, UTT Yarns. Un produit qui ne sera pas vendu plus cher que les autres.

Un modèle similaire avait déjà été expérimenté, sans succès, en 2003. «C’était trop tôt», confie la cheffe de produit Pamela Desseck.

L’avenir au made in France

L’un des deux repreneurs, Sahli Halassi, surfe sur la vague du made in France. Cette production représente en effet la plus forte progression du chiffre d’affaires (de 5 à 13% des ventes). La grande majorité des produits (87%) reste toutefois fabriquée en Turquie.

Un autre modèle écologique de chaussette, cette fois-ci «compostable», est à l’étude. En fin de vie, il rejoindra les épluchures du compost.

Le groupe Kindy détient aujourd’hui 5% du marché français de la chaussette avec 15 millions de paires vendues par an.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus