Les charges rapides réduites à peau de chagrin

Le 04 mars 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
90% des charges rapides Corri-Door sont désormais hors-service.
90% des charges rapides Corri-Door sont désormais hors-service.
DR

Izivia, opérateur du réseau de recharges électriques Corri-Door a désactivé la quasi-totalité de ses bornes.

 

«Arrêt de service pour une partie du réseau Corri-Door», voilà comment Izivia titre son communiqué de presse publié en fin de semaine dernière. Mais cette «partie» correspond à 189 bornes sur un parc de 217. Soit 90% !

Cet arrêt fait suite à des incidents techniques, indique l’industriel. «Des risques de sécurité étaient apparus sur deux bornes (traces de brulures ndlr) d’un même fabricant. Ceux-ci ont été confirmés par un bureau d’études certifié et indépendant», explique Izivia. La filiale d‘EDF a annoncé qu’elle ne remettrait pas en service les infrastructures à l’arrêt. Des bornes fabriquées par EVTtronic, une société bordelaise rachetée en juillet 2018 par EVBox, filiale d’Engie. «Toutes les bornes concernées seront retirées selon un calendrier qui sera défini prochainement», poursuit le communiqué. Certaines seront remplacées. Au total, le réseau Corri-Door ne comptera qu’une quarantaine de bornes.

Stratégie 

Dans un autre communiqué, VBox assure que : «nous avons à plusieurs reprises proposé notre aide à Izivia pour rouvrir le réseau le plus rapidement possible, notamment en proposant un audit conjoint et indépendant de l'ensemble du réseau et en définissant un plan d'action.» Visiblement sans succès. Et pour cause, le taux de recharge des infrastructures arrêtées n'était que d'une utilisation de tous les deux jours. Ce qui pose la question de la rentabilité d’Ivizia.

Des clients sur le carreau  

Le réseau Corri-Door était régulièrement critiqué par son manque de fiabilité et d’interopérabilité avec d’autres cartes que le Pass Ivizia maison. Mais force est de constater, que ce réseau plutôt bien fourni demeurait bien pratique pour couvrir de longues distances.

Ces charges rapides (50 kW) étaient essentiellement installées sur les aires d’autoroutes. Elles dispensaient leur service pour les standards de port de charge de type 2 et CCS (la norme européenne). Mais surtout, elles étaient les seules compatibles avec le standard CHAdeMO :. celui des Nissan Leaf et des Citroën C-Zero. Or, ailleurs, le reste du réseau de recharge rapide se partage entre les très exclusifs Superchargeurs Tesla (77)et le réseau Ionity, (44 stations). Un dernier service dont les prix ont récemment explosé.