Les canalisations prennent l’eau

Le 05 juillet 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
1,2 milliard de mètres cubes d'eau sont gaspillés chaque année
1,2 milliard de mètres cubes d'eau sont gaspillés chaque année

Alors qu’un inventaire de l’état des canalisations d’eau et d’assainissement doit être publié au plus tard fin 2013, la Fondation France Libertés et 60 millions de consommateurs tirent le signal d’alarme. Selon elles, cet inventaire est largement compromis au niveau national, alors que les fuites représentent 1,2 milliard de mètres cube par an selon le ministère de l’écologie.

Avec un réseau national perdant 38 tonnes d’eau par seconde, la ressource est largement gaspillée en France. Les canalisations sont vieillissantes, fragiles et souvent faites de matériaux polluants. Présent dans 15% des canalisations, le PVC présente en effet un risque élevé de migration du chlorure de vinyle monomère dans l’eau. L’acier et la fonte, qui composent 45% des conduites, sont quant à eux très cassants.

Or, France Libertés et 60 millions de consommateurs affirment que les collectivités ne sont pas prêtes à rendre leur inventaire. En 2011, seules 8% d’entre elles avaient renseigné les données de rendement du taux de renouvellement (dans le système d’information sur les services publics d’eau et d’assainissement ou Sispea). «Comment imaginer dans ces conditions que le réseau soit correctement entretenu alors que personne n’en connaît précisément l’état?», demandent-elles.

Selon les données récoltées par l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), 23% des collectivités affichent par ailleurs un taux de renouvellement supérieur à 500 ans. Alors qu’une canalisation a une durée de vie moyenne de 75 ans, les conséquences sanitaires et environnementales vont coûter cher.

Pour l’instant, France Libertés et 60 millions de consommateurs estiment à 4,5 Md€ par an le coût des travaux de renouvellement du réseau pour la période 2015-2030. Mais leur objectif est de préciser la carte des travaux nécessaires. Dans le cadre de l’opération Transparence, elles ont donc lancé, le 4 juillet, une vaste enquête participative mobilisant les élus et les citoyens (1). Résultats attendus en mars 2014.

(1)http://www.prixdeleau.fr/



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus