Les Canalisateurs veulent plus de travaux

Le 06 juillet 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Les canalisations d'eau en France ne sont pas suffisamment renouvelées, provoquant d'importants gaspillages, a estimé mercredi l'organisation professionnelle des Canalisateurs de France, appelant à une plus grande mobilisation des services publics.
 
En France, le réseau d'eau potable court sur 906.000 km et celui des eaux usées sur 280.000 km.
« Le renouvellement de ces réseaux ne suit pas le rythme qui devrait être le sien », juge Jacques Dolmazon, président de Canalisateurs de France, lors d'une conférence de presse.
 
Avec un taux de renouvellement de l'ordre de 0,6% par an, « il faudrait à peu près deux siècles pour renouveler tout le réseau et une canalisation ne serait changée qu'au bout de 170 ans, alors que la durée de vie normale d'un réseau est d'environ 50-60 ans », explique-t-il.
 
Les industriels espèrent que seront prochainement publiés les décrets d'application de la loi Grenelle 2, imposant la réalisation d'un inventaire des réseaux avant la fin 2013.
 
Les collectivités locales connaissent mal les réseaux enterrés, leur état et leur date de pose, regrette Canalisateurs de France, citant une étude affirmant qu'environ la moitié des canalisations sont antérieures à 1972.
 
Alors que 22% en moyenne de l'eau potable est perdue à cause de fuites, l'organisation industrielle estime à 1,5 milliard d'euros les investissements nécessaires pour les équipements d'eau et d'assainissement.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus