Les Californiens payés pour protéger le monarque

Le 27 septembre 2018 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le monarque, à grand risque d'extinction
Le monarque, à grand risque d'extinction
DR

L’Etat de Californie va rémunérer les agriculteurs et les propriétaires terriens pour qu’ils plantent de l’asclépiade, plante préférée des papillons monarques, selon une loi signée mercredi 26 septembre par le gouverneur Jerry Brown.

Grâce à ce Monarch Butterfly and Pollinator Rescue Program, le Golden State espère favoriser un regain, ou du moins freiner le déclin, de ce papillon emblématique de la biodiversité nord-américaine. Le monarque est connu pour ses longues migrations, un périlleux aller-retour annuel entre le Canada et le Mexique.

Or depuis les années 1980, le lépidoptère serait passé d’environ 10 millions d’individus à environ 200.000, et son risque d’extinction dans les 20 prochaines années est estimé à 72%, rappelle la loi signée mercredi par le gouverneur de Californie.

Ce programme de conservation autorise l’Etat à subventionner les propriétaires qui planteraient des asclépiades, pour une enveloppe totale de 8 millions de dollars.

Le papillon monarque fait déjà l’objet d’un plan national de restauration, adopté début 2015, qui prévoit la plantation de plus de 80.000 hectares avec de l’asclépiade. Comme d’autres pollinisateurs, les principales menaces qui pèsent sur le monarque sont la perte d’habitat, la raréfaction des fleurs, les pesticides et le changement climatique.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus