Les Calanques, un parc fantôme…

Le 23 novembre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le 10e parc national français se résume à un bout de papier. Officiellement créé par un décret du 18 avril 2012 (voir JDLE), il n’a toujours ni conseil d’administration, ni personnel, ni ressources!

La seule structure opérationnelle est actuellement le groupement d’intérêt public (GIP) des Calanques. Réuni en assemblée générale, le 22 novembre, il a voté une motion réclamant, d’urgence, des moyens au Premier ministre.

«Le parc est fortement fragilisé par l’absence de désignation des membres de son conseil d’administration. Ce retard obère sérieusement la suite du calendrier de mise en place de l’établissement et en particulier l’adoption d’un budget primitif pour 2013», déplore la motion. Cette nomination relève des compétences de la ministre de l’écologie Delphine Batho.

Le 4 octobre, déjà, le président du GIP des Calanques, le député UMP Guy Teissier, avait écrit à Delphine Batho pour lui signaler que les moyens prévus -23 agents et 1,8 million d’euros- ne permettraient pas à l’établissement public de recruter des gardes-moniteurs, qui remplissent pourtant les fonctions essentielles de protection et de surveillance sur le terrain.

Dans sa motion, le GIP demande un budget primitif 2013 augmenté à 2,5 M€, afin de recruter une dizaine d’agents de terrain dès l’année prochaine.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus