Les anti gaz de schiste ne désarment pas

Le 24 octobre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Plusieurs milliers de manifestants ont réclamé dimanche 23 octobre à Barjac (Gard) l'abrogation des 61 permis de recherche d'hydrocarbures en vigueur en France, réaffirmant leur mobilisation après l'annulation par le gouvernement de trois permis visant les gaz de schiste [JDLE].??
 
Le rassemblement, auquel participaient le chef de file des anti-schiste José Bové et des élus locaux, a réuni entre 2.000 (préfecture) et 4.000 personnes (organisateurs).??
 
Tout en se félicitant du succès de la mobilisation citoyenne qui a abouti à l'abrogation, officialisée le 13 octobre, des trois permis de recherche de gaz de schiste accordés à Total et à Schuepbach dans le sud de la France, les manifestants ont appelé à continuer le combat.??
 
«Tous les permis, dont celui du bassin d'Alès, ici à Barjac, doivent être abrogés quel que soit le produit que l'on recherche», estime Jacqueline Balvet, représentante de l'organisation altermondialiste Attac.??
 
Cette militante craint que la loi, qui interdit depuis juillet la technique de la fracturation hydraulique, notamment accusée de polluer les nappes phréatiques, ne soit contournée.??
 
Sur les 61 permis d'exploration restants, la plupart concernent le gaz et le pétrole conventionnels, principalement dans les bassins parisien et aquitain, pour lesquels la fracturation n'est pas nécessaire.
 
Seuls 8 concernent des hydrocarbures dits non conventionnels (gaz de houille), mais leurs détenteurs ont tous renoncé à la fracturation, selon Bercy.??
 
Cette technique controversée consiste à fracturer la roche en grande profondeur (1.500 à 3.000 mètres) avec un mélange d'eau, de sédiments et de produits chimiques projeté à haute pression, afin de libérer les hydrocarbures.?
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus