Les anti-aéroport NDL bénéficient de la fusion PS-EELV

Le 08 décembre 2015 par Hélène Huteau
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les cyclisres de "Cap sur la COP" au départ de Notre-Dame-des-Landes
Les cyclisres de "Cap sur la COP" au départ de Notre-Dame-des-Landes
DR

Une nouvelle étude sur l’optimisation de l’aéroport de Nantes, d’ici septembre 2016, a été le prix de l’alliance PS-EELV en Pays de la Loire, pour le deuxième tour des régionales.

Sauvés par le gong des régionales? Alors même que des familles et agriculteurs, résidants sur la « zone à défendre » du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, sont mis en demeure d’évacuer le site, par voie d’huissier, à la demande de la société AGO Vinci, d’ici jeudi 10 décembre, les candidats PS et Europe Ecologie-les Verts, à la région Pays de la Loire, viennent de s’entendre pour commander une étude indépendante sur l’optimisation de l’exploitation de l’aéroport Nantes Atlantique existant, si leur liste commune l’emportait au second tour.

 

Le projet très contesté de nouvel aéroport est le point principal de désaccord entre les deux candidats, Christophe Clergeau (PS) soutenant le projet et Sophie Bringuy (EELV) s’y opposant, tout comme leurs partis respectifs, depuis des années. La promesse d’une nouvelle étude, qui les départagerait, était dans la balance pour fusionner leurs listes et ainsi leur donner une chance de garder le contrôle de la région dans la triangulaire qui les opposera à la droite et au FN dimanche 13 (le PS est arrivé en deuxième position au premier tour avec 25,75% des suffrages, loin derrière la liste de la droite et du centre qui a fait 33,49%).

 

Recherche de consensus

«Le cahier des charges [de l’étude ndlr] sera élaboré dans la recherche du consensus entre les partisans du projet de Notre-Dame-des-Landes et de ceux de l’optimisation de Nantes-Atlantique, et finalisé par accord entre les groupes de la majorité», a déclaré EELV ce mardi 8 décembre, dans un communiqué. D’autre part, les écologistes rappellent que des études et des concertations complémentaires sont demandées par la Commission européenne. «La région y contribuera au regard de ses compétences actuelles et à venir», précise le groupe des Pays de la Loire.

 

Partisans et opposants au projet s’unissent également pour dire leur incompréhension face à l’accélération brutale des procédures d’expulsion d’AGO Vinci, concessionnaire de l’Etat, alors même qu’aucune date de démarrage des travaux n’est publiquement avancée. «Pour nous, ces expulsions ne peuvent pas intervenir sans mise en œuvre effective du transfert d’aéroport», martèle EELV.

 

Une sortie démocratique attendue

Cet accord devrait redonner du cœur au pédalage des 200 militants de Loire-Atlantique, partis à vélo le 21 novembre pour faire entendre leur opposition au projet, pendant la COP 21, en insistant sur l’incohérence de la construction de cet aéroport par rapport aux objectifs affichés à la conférence Climat par le gouvernement français. Ils sont arrivés le 28 novembre à Versailles, après avoir subi un contrôle policier, refusé de donner leurs identités et bravé l’interdiction de rassemblement en Ile-de-France pendant l’état d’urgence.

 

Cependant que vaudront ces promesses de campagne, face à la détermination d’un Premier ministre qui a défendu à nouveau le projet d’aéroport le 1er décembre, sur l’antenne d’Europe 1, y compris sur des critères environnementaux? Manuel Valls a en effet qualifié l’aéroport de Nantes de «dangereux, saturé et ne (respectant) pas le dispositif Natura 2000 de l’environnement». Il répondait à Daniel Cohn-Bendit qui l’exhortait à organiser un référendum régional. «Ça démontrerait que la gauche est capable d'avoir une sortie démocratique», lui a lancé l'ancien eurodéputé. La nouvelle étude annoncée, si elle devait avoir lieu, serait attendue pour fin septembre 2016, ont précisé les candidats, afin de donner aux électeurs de gauche une bonne raison d’aller voter ce dimanche.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus