Les ampoules à basse consommation font fureur

Le 13 mars 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon Reuters, les dirigeants européens ont demandé à la Commission, vendredi 9 mars, de faire des propositions visant à améliorer l'efficacité énergétique des éclairages dans les bureaux et dans les rues d'ici 2008, et dans les habitations d'ici 2009. Dans le cadre du Conseil européen qu'elle présidait, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré qu'il ne s'agissait pas d'obliger les gens à jeter toutes les ampoules de leurs maisons aujourd'hui, mais qu'ils devraient commencer à regarder ce qu'il y a dans les magasins. Selon Reuters, l'annonce est une véritable opportunité pour des grands fabricants comme Philips.

Le Premier ministre irlandais Bertie Ahern a déclaré: «Nous sommes impressionnés par les Australiens et avant de venir au sommet, nous les avons contactés». L'Australie a en effet annoncé en février son intention d'interdire les ampoules classiques à incandescence d'ici 2010 (1).

Selon The Australian, d'autres pays comme la Nouvelle-Zélande envisagent une telle interdiction. En Californie, un parlementaire a annoncé en janvier qu'il proposerait une loi interdisant les ampoules à incandescence dans l'Etat et il y a deux ans, Cuba a commencé à remplacer ses vieilles ampoules. Depuis novembre, le Vénézuela fait également des efforts dans ce sens.

(1) Voir l'article d'Enerpresse publié dans le JDLE: «Contre le réchauffement, l'Australie bannit les ampoules électriques»






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus