- 

Les Américains inhalent plus de particules à l’est

Le 15 mai 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le rapport annuel de l’American lung association révèle pour la première fois une partition des Etats-Unis par rapport à la pollution par particules. Celle-ci a en effet augmenté à l’est du Mississipi et a diminué à l’ouest.
«Même dans plusieurs zones considérées comme saines par l’Agence de protection de l’environnement (EPA), la science montre clairement que l’air respiré est trop souvent dangereux, particulièrement pour ceux qui ont des problèmes pulmonaires. Protéger les Américains de la pollution de l’air potentiellement mortelle signifie que nous avons besoin de normes fédérales protectrices, afin que chaque communauté des Etats-Unis dispose d’un air véritablement sain», a déclaré Terri E. Weaver, de l’American lung association.
A l’est, ce sont les centrales électriques qui génèrent de plus en plus de particules. A l’ouest au contraire, le niveau de pollution baisse, notamment en Californie. Pourtant, sa capitale, Los Angeles, apparaît comme la ville la plus polluée du pays dans toutes les catégories. Les villes de Pittsburgh, Detroit ou encore Chicago figurent parmi celles qui sont les plus polluées par les particules.
Environ un Américain sur trois habite dans une zone où les niveaux de particules sont malsains par période, et un sur cinq est exposé à des niveaux de pollution malsains tout au long de l’année.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus