Les Allemands évaluent le coût de l’abandon de l’atome

Le 31 mai 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les opérateurs envisagent de créer 4 nouvelles lignes à haute tension
Les opérateurs envisagent de créer 4 nouvelles lignes à haute tension

Entre 200 et 400 milliards d’euros dans les années à venir. Telle est l’estimation de l’abandon du nucléaire outre-Rhin, faite le 30 mai par les 4 opérateurs du réseau allemand à haute tension, lors de la présentation de leur scénario de transition.

La veille, ils avaient estimé à 20 Md€ la seule expansion du réseau à haute tension au cours des 10 prochaines années. Cela représente selon eux de 5 à 10% de la facture totale de la transition énergétique allemande, qui scellera l’abandon définitif du nucléaire en 2022. Pour accroître le réseau, les opérateurs envisagent de construire 4 nouvelles lignes nord-sud, soit environ 4.000 kilomètres de nouvelles lignes électriques.

Outre cette expansion, l’Allemagne doit aussi moderniser et étendre des lignes à plus basse tension. Un coût évalué à environ 25 Md€ par la fédération des régies énergétiques communales VKU. Il faudra aussi procéder au raccordement des nouveaux parcs éoliens en mer au réseau. Enfin, il faut rajouter le coût de la construction des nouvelles centrales éoliennes et solaires.

Les opérateurs présenteront à la fin août la deuxième version de leur feuille de route, qui pourrait être adoptée au parlement avant la fin de l’année. Reste à préciser qui paiera la note.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus