Les allégations de santé en bonne voie à l’Europarlement

Le 28 mars 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une liste à valider.
Une liste à valider.

La commission Envi (Environnement, santé publique, sécurité alimentaire) du Parlement européen a donné son feu vert, le 21 mars, à une liste de 222 allégations de santé destinées aux emballages alimentaires.

Parmi ces allégations de santé «fonctionnelles génériques» [1], figurent «allégé en matières grasses» et «à teneur réduite en cholestérol». Déposée par la Commission, cette liste, qui reste à valider en session plénière, repose sur une longue évaluation de l’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa).

Plutôt qu’une approbation directe de cette liste, c’est une résolution visant à la bloquer qu’a rejetée la commission Envi, à 37 voix contre, 22 pour et 1 abstention. Entre autres griefs, le texte, déposé par les députés Chris Davies (ADLE, Royaume-Uni) et Sirpa Pietikäinen (PPE, Finlande) [2], évoque une «rigidité» de l’évaluation, qui a conduit à écarter certaines allégations malgré des «bénéfices de santé largement acceptés».

Ce véto réjouit l’association FoodDrinkEurope, qui regroupe l’industrie agro-alimentaire européenne. «Une liste européenne des allégations permises permettra de rassurer les consommateurs, de les informer sur les bénéfices des nutriments et les aidera à effectuer des choix éclairés sur leurs aliments, en vue d’un régime équilibré et d’un mode de vie sain», indique-t-elle dans un communiqué.

Militant pour les soins de santé naturels, l’Alliance for Natural Health y voit en revanche «une trahison» au profit de «Big Food», déplorant que plusieurs allégations de santé qu’elle soutenait aient été rejetées par l’Efsa. «C’est une bataille perdue, mais la guerre est loin d’être finie», promet-elle.

[1] Ces allégations, définies par l’article 13.1 du règlement européen 1924/2006, ont trait au rôle d’un nutriment dans la croissance et les fonctions de l’organisme, aux fonctions psychologiques et au contrôle du poids. L’article 14 concerne les allégations relatives à la réduction du risque de maladie, au développement et à la santé infantiles.

[2] ADLE: Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe; PPE: parti populaire européen.

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus