Les aides nuisibles à l’environnement: un fardeau français

Le lundi 04 décembre 2017 à 17h 52 par Stéphanie Senet
Petite avancée: la TGAP sur l'air a été étendue à 12 nouvelles substances
Petite avancée: la TGAP sur l'air a été étendue à 12 nouvelles substances

Alors que la fiscalité écologique française est l’une des plus faibles d’Europe[1], les subventions nuisibles restent importantes, malgré un très léger recul. Telle est la conclusion du bilan publié ce 4 décembre par le Commissariat général au développement durable (CGDD).



[1] Dans l’Hexagone, les taxes environnementales représentaient 1,83% du PIB en 2012 contre 2,29% en moyenne dans l’Union européenne.

 

Extrait :   L’utilisation intensive d’engrais azotés n’est quasiment pas taxée dans l’Hexagone. Même chose pour les véhicules lourds qui contribuent à la pollution atmosphérique. Et la liste est longue… «Le volume des aides...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus