Les aides à la construction des navires réintroduites en Europe

Le 28 avril 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Ces soutiens avaient été supprimés par l'UE
Ces soutiens avaient été supprimés par l'UE

Contrairement à la Commission Pêche le 22 mars, les eurodéputés ont acté le retour des aides à la construction des navires dans certaines régions ultramarines, le 27 avril, à l’occasion d’un vote en session plénière.

 

Alors que ce type d’aide avait été supprimé, il a été réintroduit par l’intermédiaire d’un amendement visant la Guadeloupe, Guyane, Réunion, Martinique, Mayotte et Saint-Martin (pour la France), Madère et les Açores (pour le Portugal), ainsi que les îles Canaries (pour l’Espagne). Cette disposition a été adoptée par 365 voix contre 249, grâce aux voix des eurodéputés socialistes, de la France insoumise et du parti Les Républicains, selon l’association Bloom.

 

Campagne de mobilisation

Plus de 100 ONG s’étaient pourtant mobilisées mi-mars pour rappeler que cette mesure favoriserait la surpêche. «Dans un contexte de surexploitation chronique des ressources marines et sans disposer d’un état des lieux précis des stocks de poissons et des écosystèmes, ni d’un panorama de l’effort de pêche, cette mesure s’avère insensée et irresponsable», a réagi Frédéric Le Manach, directeur scientifique de Bloom.

 

Contraire aux ODD

Une mesure s’avère aussi contraire à l’Objectif du développement durable (ODD) n°14-6 qui vise à supprimer les subventions favorisant la surcapacité des navires et la surpêche d’ici 2020. Au niveau mondial, ces soutiens représentent 28 milliards d’euros, dont 60% financent des pratiques de pêche non durables voire illégales. Un sujet qui devrait animer la prochaine conférence des Nations unies sur les océans, qui se tiendra du 5 au 9 juin à New-York.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus