Les agriculteurs vont pouvoir méthaniser

Le 22 février 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un décret publié le 19 février au Journal officiel reconnait la méthanisation comme une activité agricole, afin d’assurer aux agriculteurs une nouvelle source de revenus.

Le principe est simple: il s’agit de récupérer les déchets organiques des fermes (paille, fumier, bouse…) pour les valoriser dans un réacteur où ils seront transformés en biogaz. Celui-ci, d’une composition proche de celle du gaz naturel, peut être ensuite utilisé ou revendu pour générer de la chaleur (pour la maison par exemple) ou produire de l’électricité avec une turbine. Ces productions permettent aussi de réduire l’impact climatique de l’agriculture: le pouvoir de réchauffement global du CO2 –produit de la combustion– étant 25 fois moins important que celui du méthane, premier composant du biogaz.

Désormais, «tous les agriculteurs peuvent diversifier leur activité agricole et sécuriser la production de biogaz, d'électricité et de chaleur par la méthanisation et sa commercialisation dans le cadre de leur exploitation agricole ou via une structure sociétaire où ils détiennent la majorité du capital», peut-on lire en introduction du texte.

Le décret précise les critères, liés à la qualité d'exploitant agricole pour produire et, le cas échéant, commercialiser l'énergie issue de la méthanisation et, d'autre part, à la provenance des matières premières issues pour 50% au moins de produits ou sous-produits agricoles.

Pour pouvoir exercer cette activité, le producteur doit obligatoirement tenir un registre permanent d'admission des matières premières.

Le président de la République a annoncé la parution de ce décret lors de l'inauguration du Salon de l'agriculture le 19 février. Il a précisé à cette occasion que le tarif d'achat de l'électricité produite à partir de cette méthode de retraitement serait revu à la hausse avant la fin du mois d'avril.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus