Les actionnaires de Total refusent d’en faire plus pour le climat

Le 29 mai 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La neutralité carbone, oui mais comment ?
La neutralité carbone, oui mais comment ?

Une résolution appelant le groupe pétrolier à présenter un plan de réduction d’émission de gaz à effet de serre a été repoussée par les actionnaires, à une très large majorité.

Pour la première fois, les actionnaires de Total devaient voter une résolution engageant le groupe pétrogazier à en faire plus pour le climat. Un groupe de 11 investisseurs, disposant de plus de 0,5 % du capital, avait déposé une résolution, celle-ci devait être inscrite à l’ordre du jour de l’assemblée général des actionnaires de l’entreprise, qui se déroulait ce vendredi 29 mai.

Mené par la société de gestion Meeschaert, le groupement d’actionnaires exigeait de la major pétrolière qu’elle publie un plan montrant comment elle entendait baisser ses émissions internes de gaz à effet de serre (scope 1 et 2) ainsi que celles imputables à l’usage de ses produits (scope 3). 

Au début du mois, le groupe présidé par Patrick Pouyanné a annoncé vouloir atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. A l’instar de Shell ou de BP, l’entreprise tricolore n’a pas précisé comment elle comptait atteindre ce but ambitieux. Précision que lui demandaient les 11 actionnaires.

des résolutions jamais votées

Ni le conseil d’administration du groupe, ni la majorité des actionnaires ne les ont suivis. «La résolution déposée par un groupe d’actionnaires et non agréée par le Conseil d’administration a été rejetée à une très large majorité (83,2%) des actionnaires», indique le pétrogazier, dans un communiqué.

Soutenant l’initiative, l’association Reclaim Finance reste malgré tout satisfaite du résultat du scrutin. «L’Assemblée générale 2020 de Total, qui s’est tenue ce matin, marque un tournant historique. 16,8% des actionnaires du géant pétrolier ont voté en faveur de la première résolution climat jamais déposée en France, marquant enfin un réveil des actionnaires sur leur responsabilité à pousser un grand groupe pétrolier vers une profonde transformation de ses activités.»

De nombreuses résolutions similaires ont été soumises, ces dernières années, aux assemblées générales d'actionnaires de grands groupes pétroliers, en Europe et aux Etats-Unis. Aucune n'a jamais été adoptée.