Les abysses se réchauffent aussi

Le 22 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Que l’océan se réchauffe et se dilate sous le double effet du réchauffement climatique et de la fusion des glaces telluriques n’est pas une découverte. La vraie nouveauté, c’est que l’on sait désormais que l’énergie « additionnelle », emmagasinée par l’eau de mer, réchauffe aussi les grandes profondeurs.

Après avoir dépouillé deux décennies de relevés de températures réalisés par les équipages des navires océanographiques impliqués dans le World Ocean Circulation Experiment et le Climate Variability Program, Sarah Purkey et Gregory Johnson, deux océanographes américains, dressent un tableau du réchauffement des océans.

Dans un long article (49 pages !) à paraître dans Journal of Climate, les chercheurs estiment que les couches profondes de l’océan (au-delà de 1.100 mètres de profondeur) absorbent 16 % de la chaleur captée par les zones superficielles. Cela peut paraître faible, mais ce réchauffement a accru de 0,03°C par décennie la température moyenne régnant dans les grands fonds de l’océan Antarctique. Dans les autres régions océaniques du globe, le réchauffement profond est moindre.

Depuis 1993, le niveau des mers a monté au rythme impressionnant de 3 millimètres par an.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus