- 

Les abeilles ne carburent pas au gazole

Le 07 octobre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le gazole perturbe le comportement des butineuses.
Le gazole perturbe le comportement des butineuses.
Université de Southampton

Une nouvelle menace se précise pour les insectes pollinisateurs, en général, et les abeilles en particulier. Selon les résultats d’une étude publiée le 3 octobre par Nature Scientific Reports, la présence dans l’air de certains gaz émis lors de la combustion du gazole pourrait perturber les abeilles dans leur recherche de fleurs à butiner.

Pour parvenir à une telle conclusion, des chercheurs de l’université de Southampton ont vaporisé, dans un vivarium, 8 composants du parfum émis par la fleur de colza, avant de brumiser des oxydes d’azote et du monoxyde de carbone, à des concentrations représentatives de la qualité de l‘air ambiant.

En quelques minutes, plusieurs composés de l’odeur de la brassicacée, comme l’α-terpinène (un hydrocarbure isomérique), devenaient indétectables, même avec un appareil aussi sensible qu’un chromatographe en phase gazeuse couplé à un spectromètre de masse. Un constat inquiétant si l’on se souvient que les abeilles repèrent les fleurs à butiner aussi bien à l’œil qu’au «nez».

Pour aller plus loin, les chercheurs ont exposé des butineuses à des airs de différentes qualités. Or, en l’absence du fameux α-terpinène, ces dernières, mises en présence d’une solution sucrée, se révèlent incapables d’étendre leur proboscis, l’organe leur permettant de butiner.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus