Léko jette l’éponge

Le 23 octobre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le recyclage des déchets d'emballages ménagers stagne depuis 2013
Le recyclage des déchets d'emballages ménagers stagne depuis 2013

Créée en octobre 2016, la société Léko n’est finalement pas parvenue à réunir les fonds nécessaires à son développement, laissant le monopole à Citeo (ex Eco-Emballages) et à Adelphe (filiale de Citeo à 85%) pour la collecte et la gestion des déchets d’emballages en France.

 

Le conseil d’administration de Léko avait tiré le signal d’alarme en août dernier, annonçant une suspension provisoire des activités de la société, le temps de réunir de toute urgence les fonds nécessaires. De nouveau rassemblé le 17 octobre, il a acté «l’incapacité de Léko à déployer ses projets et services et en a informé la Direction générale de la prévention des risques du ministère de la transition écologique», affirme un communiqué de presse diffusé le 19 octobre. «Aucune nouvelle source de financement suffisante n’a pu être trouvée, que ce soit en actionnariat ou auprès de nouveaux partenaires», a-t-il ajouté.

Léko avait été officiellement agréé en mai dernier pour la période 2018-2022, ouvrant la voie à la concurrence dans la filière de collecte et de gestion des déchets d’emballages ménagers. Une filière où le taux de recyclage (68%) ne progresse plus dans l’Hexagone depuis 2013.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus