Légionellose: l’InVS propose une évolution réglementaire

Le 21 avril 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Institut de veille sanitaire (InVS) a publié un rapport (1) révélant une nouvelle fois la difficulté  à identifier la source responsable de cas groupés de légionellose, maladie respiratoire causée par des bactéries du genre Legionella. Il propose une évolution de la réglementation, dont la transmission sans délai des résultats de l'autosurveillance par les exploitants de tours aéroréfrigérantes (Tar) à la Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement (Drire), et l'extension de la conservation des souches par les laboratoires lors de tout dépassement du seuil d'alerte.

Après la déclaration de 8 cas en mai 2007 à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass) des Alpes-Maritimes, une enquête épidémiologique à partir du réseau européen Ewgli et du témoignage de professionnels de la santé du département a finalement permis d'établir que 19 cas de légionellose de type Legionella pneumophilia sérogroupe 1 ont été enregistrés, dont les signes sont apparus entre le 15 mai et le 15 juin 2007. Les personnes touchées ont toutes résidé ou fréquenté une zone géographique située près de Nice.

L'enquête environnementale menée par la Drire s'est intéressée à 60 exploitants de Tar, installations souvent mises en cause dans l'apparition de cas de légionelloses. Même si deux dépassements de seuil d'action et de seuil d'alerte ont été détectés, les souches de légionelles prélevées n'étaient pas identiques aux souches cliniques identifiées chez les malades. Mais l'InVS estime que l'hypothèse d'une contamination par une ou plusieurs Tar reste valide pour une partie des cas, compte tenu de la concentration dans le temps, de la zone géographique limitée et de l'absence avérée d'autre facteur de risque.



(1) «Investigation de cas groupés de légionellose dans les Alpes-Maritimes, mai et juin 2007»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus