Légionellose: EDF doit fournir des «efforts supplémentaires»

Le 21 janvier 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) a publié, jeudi 17 janvier, la deuxième partie d'une expertise collective sur les traitements mis en oeuvre pour maîtriser les niveaux de legionella dans l'eau et les panaches des tours aéroréfrigérantes (Tar) de 11 centrales nucléaires d'EDF.

La première partie (1) avait sévèrement critiqué la gestion du risque par EDF, qui s'éloigne de la réglementation sur les installations classées du fait d'une hauteur beaucoup plus importante des Tar. Les seuils d'intervention étaient, selon l'avis, «bien trop élevés», et l'activation des traitements de désinfection «extrêmement tardive» par rapport à la date où les prélèvements étaient effectués.

Dans cette seconde partie, l'Afsset conclut que le plan stratégique d'EDF présenté en avril 2007 «comporte des améliorations importantes par rapport au plan de gestion 2006 mais que des efforts supplémentaires doivent être réalisés, notamment sur les paramètres et leurs seuils déclenchant le renforcement du plan d'échantillonnage, ou la mise en place de traitements préventifs ou correctifs.»

A ce jour, aucun cas de «maladie du légionnaire» lié aux centrales nucléaires n'a été déclaré.





(1) Voir l'article du JDLE «EDF: la gestion de la légionellose épinglée»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus