Le WWF dénonce un trafic de thon rouge

Le 31 octobre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Panama, au coeur du trafic mondial de thons rouges.
Panama, au coeur du trafic mondial de thons rouges.

18.704 tonnes de thon rouge de Méditerranée, une espèce protégée et soumise à des quotas de pêche, ont été illégalement commercialisées via le Panama entre 2000 et 2010, rapporte, mercredi 31 octobre, un rapport de l'organisation World Wide Fund (WWF).??

Sur la base de données commerciales et statistiques (Eurostat, notamment), il a été établi que pendant plus d'une décennie, jusqu'à 14.300 t de viande de thon rouge congelée, soit environ 18.000 t de poisson vivant, ont été commercialisées via le Panama, indique WWF dans un communiqué.??

Ces quantités de thon rouge ont été exportées par l'Espagne, l'Italie, le Maroc, la Tunisie et la Turquie, avant de repartir pour la plus grande partie vers le Japon, le plus grand consommateur de ce poisson au monde, précise l'organisation écologiste.?? L'ONG précise que le pic de ce trafic a été enregistré en 2003 et 2004 -avec quelque 3.000 à 4.000 t de poisson écoulées par an- mais a perduré jusqu'en 2010.??

Pas une seule cargaison identifiée dans le rapport n'a été répertoriée par la Cicta, l'association des pays en charge du contrôle de cette pêche, ni dans les statistiques douanières du Panama, rappelle l’ONG.?? Selon la Cicta (Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique, Iccat en anglais), la pêche illégale de thon rouge a culminé en 2007. Les prises globales avaient alors atteint plus de 60.000 t, soit deux fois le volume permis par les quotas.??

Depuis 2007, puis de manière plus drastique en 2010, de nouveaux quotas ont été décidés par la Cicta et des contrôles plus resserrés mis en place.?Il y a un consensus selon lequel les prises récentes ont été réduites de manière significative, mais des doutes sérieux persistent sur la quantité de poissons réellement pêchés, note le WWF.??

Les 48 pays membres de la Cicta vont se réunir du 12 au 19 novembre à Agadir (Maroc) pour décider des prochains quotas de pêche des thonidés, et notamment du thon rouge.?? En septembre dernier, le comité scientifique de la Cicta a indiqué avoir constaté un redressement des stocks de thon rouge dans la zone Méditerranée/Atlantique Nord, tout en appelant à un maintien en l'état des quotas, en raison des incertitudes concernant les données transmises par chaque Etat [JDLE].



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus