Le Waste Crime coûte cher aux Britanniques

Le 22 septembre 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Plus de 1.000 décharges illégales ont été découvertes l'an dernier outre-Manche
Plus de 1.000 décharges illégales ont été découvertes l'an dernier outre-Manche

Le chiffre d’affaires de la fraude à la gestion des déchets est estimé à 1,2 milliard d’euros par an au Royaume-Uni.

 

 

Pour les inspecteurs de l’agence de l’environnement britannique, 2015 a été une Annus horribilis. Plus de 1.000 sites de stockage illégaux de déchets divers ont été découverts, soit davantage que les deux années précédentes réunies.

Impliquant parfois des représentants du crime organisé, le trafic de déchets regroupe diverses activités: du traditionnel déversement illégal d’ordures ménagères aux fraudes plus complexes sur la taxe sur l’enfouissement.

Interviewé par nos confrères du Guardian, James Bevan, directeur de l’agence de l’environnement britannique, estime que les bénéfices générés par ce trafic sont comparables à ceux des trafics de drogues et de médicaments.

Quelques affaires ont déjà été médiatisées en Angleterre. En août dernier, un homme a été emprisonné pour avoir stocké illégalement 1.200 tonnes de déchets. En avril, une entreprise londonienne a été condamnée à 1,2 M€ pour avoir traité de façon illicite 14.500 t de déchets dangereux dont des résidus amiantés.

Si le nombre de décharges illégales a augmenté au Royaume-Uni, l’enfouissement légal a toutefois été réduit de moitié depuis l’an 2000 et le recyclage des déchets ménagers a atteint 45% en 2015.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus